Dali, Conférences imaginaires

De Christophe Gauzeran
Mise en scène par Christophe Gauzeran
Avec Philippe Kieffer, Christophe Gauzeran et Manuel Martin (en alternance)
Conception vidéo et univers sonore : Christophe Tostain
Lumière : Pierre-Emile Soulié

Le point de départ de ce spectacle est une réelle conférence prononcée par Salvador Dali en 1955 à la Sorbonne. Dali, sur scène, revient sur sa vision de la peinture, son obsession pour la technique, la maîtrise et l'harmonie des toiles de la Renaissance. Il défend, au-delà de ses provocations régulières, de son excentricité légendaire érigée en système, une rigueur artistique absolue… Nous découvrons que celui qui affirmait « Le surréalisme c'est moi ! » n'avait d'yeux que pour Vermeer et Raphaël…

Il alterne provocations spectaculaires et propos intimes, profonds. Il attaque avec violence et une certaine dose de joyeuse mauvaise foi certains peintres reconnus pour mieux mettre en valeur sa conception de l'art.

C’est un artiste qui va faire de sa vie une mise en scène perpétuelle et va se fabriquer un personnage de toute pièce. Il crée un événement perpétuel, en conscience, en maîtrise complète, il est le pionnier de la « performance », l'artiste ultra médiatique qui se proclame « génie » pour mieux cacher son angoisse artistique, sa quête de perfection inaccessible.

Il jouera le fou, le clown, le provocateur, l'excentrique, le détestable, le ridicule… Dali joue Dali, ce qui ne l'empêche pas d'être vrai, profond et sensible.

 « Je suis un surréaliste total qu'aucune censure, aucune logique n'arrêtera jamais !
Aucune morale, aucune peur, aucun cataclysme ne me dicte ma loi. »

Genre : Théâtre

Horaires

Du 29 mai au 30 août 2015

Affiche