Cendres sur les mains

De Laurent Gaudé
Mis en scène par Alexandre Tchobanoff
Avec Arnaud Carbonnier, Olivier Hamel et Prisca Lona
Assistante mise en scène : Prisca Lona

Une pièce engagée et humaniste aux accents "beckettiens" entre absurde et poésie.

Dans un pays dévasté par la guerre, deux Fossoyeurs exécutent inlassablement leur tâche. Jusqu'au jour où une femme, laissée pour morte, se relève.« Que faire ? » se demandent-ils. S’ensuivent, pour les deux Fossoyeurs, des situations tragi-comiques aussi absurdes que grotesques contrebalancées par la poésie et l'humanité de cette femme, la Rescapée. Une véritable ode à la vie et à l'humanité.

Durée : 1h05
Genre : Théâtre

Horaires

Du 05 septembre au 28 novembre 2021


Tarifs

  • Plein Tarif : 28 € (29 € par notre site internet)
  • Tarif Réduit : 18 € (19 € par notre site internet)
    Attention le Tarif Réduit est ouvert aux chômeurs, + 65 ans, intermittent, Pass 17, Fidélité
  • Tarif Groupe / CE : 15 € (uniquement au 01 42 93 13 04 ou au guichet)
  • Tarif - 26 ans : 10 € (uniquement au 01 42 93 13 04 ou au guichet)

Affiche

Cendres sur les mains - Affiche

Vidéos

Presse

Coup 2 Théâtre

(…) Véritable ode à la vie et à l’humanité, Cendres sur les mains est une pièce engagée, aussi bouleversante qu’humaniste. Le texte puissant de Laurent Gaudé entre absurde et poésie, la mise en scène oppressante d’Alexandre Tchobanoff autant que le sobre et magistral jeu d’Arnaud Carbonnier, Olivier Hamel et Prisca Lona touchent en plein cœur car l’expression de l’indicible y est juste et profonde. À voir pour ne pas fermer les yeux devant la guerre, toutes les
guerres, où qu’elles soient.

Publik'Art

"Cendres sur les mains", une pièce de Laurent Gaudé puissante et poétique à découvrir au Studio Hébertot.

Spectatif

La mise en scène soignée d’Alexandre Tchobanoff assisté par Prisca Lona donne au texte une ampleur éclatante et une discrétion entremêlées. (…)
Une pièce aux messages puissants, mise en vie avec délicatesse et précision, interprétée avec superbe. Un spectacle que je recommande vivement.

"Cendres sur les mains" dans la mise en scène d’Alexandre Tchobanoff est une création subtile qui plonge le spectateur avec justesse dans l’univers de Laurent Gaudé, univers jalonné de références culturelles qui le lui rendent étonnamment proche. C’est un bel exemple de reprise d’un texte récent abordé avec une grande sensibilité théâtrale.

Précipitez-vous au Studio Hébertot (…) pour découvrir la mise en scène sobre, grave, jamais poseuse ou didactique, de notre ami Alexandre Tchobanoff de la pièce de Laurent Gaudé "Cendres sur les mains". (…) Les trois comédiens, Prisca Lona, Arnaud Carbonnier et Olivier Hamel, donnent à cette plongée dans l'âge moderne de la barbarie - de Sbrenica aux charniers de Syrie - le ton d'un western tragique et philosophique qui aurait été écrit par John Steinbeck.

Cette pièce humaniste de Laurent Gaudé réfléchit décidément avec beaucoup de clairvoyance nos travers et notre condition humaine et pour porter ce propos, le metteur en scène Alexandre Tchobanoff a su user d’adresse et de délicatesse pour faire résonner le texte et laisser le soin aux comédiens de nous en suggérer la profondeur.

(…) Arnaud Carbonnier, Prisca Lona et Olivier Hamel, dépassent la vérité quotidienne pour atteindre à des zones étranges et éclatantes du jeu. Là où tant d’autres auraient opté pour des effets grossissants, Tchobanoff et son équipe atteignent, d’une manière secrète, à une délicate universalité.

— Gilles Costaz
Théatres.com

(…) une pépite, Cendres sur les mains de Laurent Gaudé, dans une remarquable mise en scène d'Alexandre Tchobanoff. (…) Saluons la performance de ces trois comédiens ! (…) Certaines pièces ont cette faculté de marquer les esprits, Cendres sur les mains, par ses ressorts d'humanité et d'amour, en fait partie.

(…) Face à ce texte, l’intelligence de la mise en scène, simple et minimaliste, est de lui laisser toute la place pour exister, se déployer dans toutes ses nuances. La mise en scène est efficace, elle donne à voir, avec un minimum d’effet et d’objet, l’univers plein de Gaudé. Du presque rien, elle tire le tout. Enfin, la direction d’acteurs est excellente : ils sont nuancés, très expressifs, parviennent à être touchants tout en étant drôles.

— Clara Lucas, ACTES SUD, Éditeur de Laurent Gaudé
La Revue du Spectacle

Inspirée par un fait divers glaçant, la pièce de Laurent Gaudé plonge le spectateur dans l'univers contemporain mais intemporel des guerres, des massacres, des hécatombes, des effroyables charniers que le vent de l'actualité nous souffle régulièrement aux oreilles. Mais grâce à une écriture trempée dans l'absurde et la poésie, le spectacle reste loin, très loin de tout esprit documentaire, jonglant habilement entre dérision et mythe. (…)

Avis Spectateurs

4,8 étoiles sur 5 avec 6 votes

  1. A voir, c'est un grand moment de théâtre

    Une très belle pièce de Laurent Gaudé, grand auteur de théâtre contemporain. Un récit théâtral fort avec de la réflexion et beaucoup d’émotions. Des moments d’humour, sur un sujet grave qui interpelle tout à chacun. La mise en scène tout en subtilité d’Alexandre Tchobanoff assisté de Prisca Lona donne au texte une ampleur éclatante. Pas de belle pièce sans d’excellents comédiens. Les comédiens Arnaud Carbonnier et Olivier Hamel campent magistralement les deux fossoyeurs. La comédienne Prisca Lona interprète le rôle de la rescapée avec une intensité et une justesse qui favorisent la fantasmagorie du personnage. Je ne raconte pas ici le contenu de ce spectacle car le mieux est d’aller vite le voir au Studio Hébertot. Je souhaite de tout cœur que comme moi vous passerez un excellent et beau moment de théâtre.

    5 étoiles Avis déposé par Armand Daumesnil,

  2. Un beau spectacle

    Allez voir cette belle pièce de Laurent Gaudé, illuminée par un duo de fossoyeurs très inspirés !

    4 étoiles Avis déposé par Sophie,

  3. Un vrai moment de théâtre

    Comme la fin du monde en terre hostile… Aux confins de l’humanité… ça colle, poisse, gratte… Des flash-back qui hantent, des souffrances intolérables, des combats perdus d’avance ? L’ennemi est invisible mais omniprésent, palpable. La mort, susurrée, s’infiltre. Un no man’s land dont on ne revient pas ? Un dialogue enraciné dans l’existentiel, dans une bulle hermétique ; un huis-clos absurde, poétique. On se demande à tout moment si cela va déraper vers la mort ou vers la vie ? Une rescapée sent, touche, caresse, murmure et apprend les corps : une ouverture vers la vie.
    Deux comédiens et une comédienne, avec beaucoup de métier, une présence incroyable, évoquent les ravages de combats inégaux, de la guerre, tant avec leurs corps que leurs mots et nous emmènent de l’absurde, à la plainte, à la solidarité au hasard de regards hallucinés. Tout en humanité. Une mise en scène méticuleuse, précise qui fait entendre ce beau texte peu connu de Laurent Gaudé. J’ai beaucoup pensé à Becket.
    Un beau moment de théâtre : courrez-y !

    5 étoiles Avis déposé par aline lebert,

Biographies

Arnaud Carbonnier
Olivier Hamel
Prisca Lona
Alexandre Tchobanoff