À rendre à M. Morgenstern
en cas de demande

Une enquête vertigineuse face à l'Histoire et aux secrets de famille. D'après une histoire vraie.

De Frédéric Moulin
Mis en scène par Frédéric Moulin
Avec Sabine Moindrot et Frédéric Moulin

La vie de Sabine bascule le jour où elle découvre dans les affaires de son grand-père, imprimeur pendant la Deuxième Guerre, les papiers personnels de Léopold Morgenstern. Elle décide de rendre les documents aux descendants. Recherches, révélations, immersion dans l’intime et l'Histoire. Sabine mène l’enquête, affronte les non-dits de sa famille, partage son expérience de reconstruction de mémoire.

Durée : 1h15
Genre : Théâtre

Horaires

Du 10 janvier au 31 janvier 2023

Lundi 19h00

30 janvier 2023

Mardi 19h00

31 janvier 2023

Mercredi 21h00

Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche

Tarifs

Affiche

Vidéos

Presse

Télérama TTT

Un travail théâtral si fin qu'il mérite de poursuivre sa route sur les scènes françaises.

The Times of Israël

Une pièce à voir, ne serait-ce que pour Monsieur Morgenstern et pour tous les autres qui, là, nous le demandent…

Cluny histoires d'Histoire

Un entre-deux histoires, la grande et la petite, celle de juifs autrichiens en exil qui voient basculer leur destin lors de leur passage à Lyon en 1942. Et celle, bien des années plus tard, de Sabine qui retrouve une boîte ayant appartenu à son grand-père imprimeur, dont elle entreprend d’exhumer le contenu. Un entre-deux vies, dans lequel biographie et autobiographie se retrouvent étroitement liées.

Le Ticket Lyonnais

Cette pièce est une réelle immersion, prônant de vraies valeurs, et narrant explicitement bien la situation compliquée des israélites/juifs de l’époque. Comme un hommage à ces familles, en leur mémoire, le duo sur scène nous fait vivre un moment particulier.

Sans Crier Art

L’association de la lecture et de la projection des documents, ancrant la pièce dans sa vérité historique, et de l’héroïne féminine, exprimant les émotions et les doutes ressentis pendant sa quête, donnent à la pièce une force romanesque à deux dimensions très efficace.

Tribune de Lyon

Pour raconter cette fiction inspirée de faits réels et qui, en plus, le touche intimement, Frédéric Moulin a dû mettre son histoire à distance. « Elle était trop romanesque, trop parfaite pour sembler vraie ». Sur scène, son double, interprété par Sabine Moindrot, mène l’enquête sous les yeux du spectateur, en se construisant une méthode carrée « jusqu’à devenir quasi obsessionnelle ». En plus de l’aspect scientifique et d’un vrai suspens quant au sort de M. Morgenstern et de sa famille, le metteur en scène convoque l’univers de Lewis Carroll — « Alice est tombée dans un terrier, moi dans une boîte » — et le dispositif narratif de Perec dans W ou le souvenir d’enfance.

Coup 2 Théâtre

Cette quête haletante de vérité nous plonge dans la Seconde guerre mondiale où l’on suit le périple de la famille Morgenstern pour échapper à la barbarie nazie et rester en vie. Le décor est délibérément épuré pour laisser place au texte qui aborde avec intelligence la recherche des origines et la transmission ; les secrets et le poids des non-dits des familles. Quant aux deux comédiens – Sabine Moindrot et Frédéric Moulin – ils sont excellents.

Frédéric Moulin, joue plusieurs rôles, que l'on différencie par un accessoire vestimentaire. Il nous donne envie d'en savoir plus.
J'ai trouvé sa partenaire, Sabine Moindrot, tout à fait éblouissante. Elle nous diffuse une vraie intensité de cette recherche à la vérité nécessaire à une jeune femme qui veut mettre une image sur son grand-père, qu'on lui avait si piteusement décrit…

Ce qui fascine et glace à la fois c’est la lecture de ces documents authentiques, si anodins et pourtant historiques, la rigueur et la froideur administrative dans le traitement de ces « étrangers », la persévérance de ce M. Morgenstern à tenter de rester, malgré tout, en règle. Parce que les écrits restent, la découverte et la communication de ce type d’archives sont indispensables. C’est un devoir de mémoire nécessaire.

Cette pièce, qui a une portée universelle, est salutaire car elle incite à se soucier de son prochain et donne un visage à l'horreur vécue par les Juifs, celui de Léopold Morgenstern, celui des membres de sa famille.
Les questions laissées en suspens ouvrent de larges perspectives et on est tellement pris par les enjeux de la pièce qu'on est presque déçus quand elle s'arrête.

Avis Spectateurs

Aucun avis n'a été déposé pour l'instant

Partenaires

Avec le soutien de : Fondation pour la Mémoire de la Shoah - DRAC Auvergne-Rhônes-Alpes - Région Auvergne-Rhône-Alpes - Département du Puy-de-Dôme - Villes Le Cendre et Issoire - L'Association Verbe & Lumière Vigilance - Centre Simon Wiesenthal (75) - La Fondation La Poste - Centre Culturel Jules Isaac de Clermont-Ferrand - La Passerelle de Pouzol