Un Picasso

De Jeffrey Hatcher
Adapté par Véronique Kientzy
Mise en scène par Anne Bouvier
Avec Jean-Pierre Bouvier et Sylvia Roux

Un Picasso - 3 autoportraits nous dévoilent des aspects méconnus de la vie de Picasso : enfance, amitié avec Apollinaire et des clés sur Guernica… Quelle attitude doit avoir l’artiste face aux régimes totalitaires ? Ceux qui brûlent les œuvres ou larguent les bombes… Le tout face aux nazis, dans un jeu de chat et souris où on ignore qui domine qui entre la femme et le génie…

Genre : Théâtre

Horaires

Du 22 novembre 2018 au 03 mars 2019

Affiche

Affiche - Un Picasso

Vidéos

Presse

(…) Jean-Pierre BOUVIER interprète un Picasso très combatif, mettant en relief sa part
d’humanité au-delà de sa stature de célébrité. Quant à Sylvia ROUX, elle fait fondre cette glace qui emmure son personnage, de façon vraiment bouleversante. La mise en scène sobre et suggestive d’Anne BOUVIER est très concentrée sur les comédiens. Nous n’avons d’yeux que pour ces âmes indomptables qui font rougir les barreaux de leur cage, grâce à l’étincelle de leur passion commune. (…)  Il faut découvrir cette braise ardente qui illumine ce spectacle ! Il s’agit d’un superbe hommage à la création !

— Évelyn Trân, Le Monde.fr

C’est une corrida en sous-sol ! Et un pugilat sensuel. Jean-Pierre Bouvier crée un Picasso tout à fait athlétique, d’une grande puissance dramatique, plus noble et plus vibrant finalement que le personnage écrit par l’auteur (Hatcher cherche à débusquer quelque lâcheté, quelque mesquinerie dans le grand homme. L’acteur se garde bien d’adopter ces travers ! ). Dans le rôle de l’attachée culturelle, Sylvia Roux trace bien la dualité du personnage, raide, austère dans la fonction officielle qu’il représente et touchante, fragile, traversée d’émotions contraires lorsque craque la cuirasse de l’hitlérienne. La prestation des acteurs est intense !

— Gilles Costaz, WebThéâtre

(…) Voici une perle rare. Un moment profondément touchant. (..) Jean-Pierre Bouvier est
magnifique. (…) Sa palette de jeu est impressionnante, il nous fait passer par toutes les
couleurs sans coup férir. Incroyablement surprenant et touchant. Sylvia Roux illumine le plateau de sa présence. (…) Une comédienne solaire qui fait mouche et touche à chaque fois. Ce duo d’acteurs est splendide et ô combien complémentaire. Lui comme elle nous cueillent. Il y a des vibrations dans l’air, de la sensualité et de la fougue sur le plateau. Une magnifique leçon d’interprétation.

— Frédéric Perez, Spectatif

(…) Ce face-à-face est passionnant. Il repose essentiellement sur des dialogues mordants, incisifs, drôles parfois, et sur deux comportements et deux mentalités diamétralement opposés. (…) Un Picasso est un véritable suspense, un savoureux poker menteur qui nous tient en haleine jusqu’à la fin.

Critikator

C’est peut-être à un évènement théâtral majeur auxquels ont assisté les spectateurs de la première de la pièce Un Picasso au Studio Hébertot. (…). L’alchimie entre la directrice du Studio Hébertot Sylvia Roux et le comédien Jean-Pierre Bouvier récemment nominé au Molière du comédien dans le spectacle La Version Browning fonctionne à merveille. (…) Les 2 comédiens sont au diapason d’un sujet fort et habilement mis en scène par Anne Bouvier.

— Stanislas Claude, Publik Art

Anne Bouvier a réussi une mise en scène rythmée, cadencée parfois, comme une sorte de combat entre ces deux êtres. (…) Jean-Pierre Bouvier nous surprend une nouvelle fois : totalement mobile, joueur, impénétrable, il est comme une sorte de fauve taurin, à la fois drôle, inventif, macho, irrespectueux, obsessionnel, finalement fasciné uniquement par son œuvre et ce qu'elle représente. Sylvia Roux, forte d'une réelle présence à la fois charnelle et intelligente, fait parfaitement face à ce monstre bicéphale Picasso-Bouvier.

— Danielle Mathieu-Bouillon, Danielle Mathieu-Bouillon

(…) Pour pouvoir interpréter cette lutte faite de mots durs, de séduction, de ruse, de violence également, il fallait deux sacrés comédiens ! Jean-Pierre Bouvier est un prodigieux Picasso. (..) Il excelle à nous restituer ce qui fait la singularité de Picasso, exilé, égocentrique (le mot est faible...) et génial. Sa composition est sidérante ! (…) Sylvia Roux est Frau Fischer. La comédienne est troublante dans cette interprétation toute en finesse et ambiguïté de cette femme cultivée et passionnée d'art. (…) Le spectacle fait partie de ceux qu"il faut absolument aller applaudir !

— Yves Poey, De la cour au jardin

Avec sa délicatesse habituelle, Anne Bouvier cisèle ce huis-clos implacable, féroce, charnel. Ne cherchant pas les effets, jouant sur le naturel de ses comédiens – Jean-Pierre Bouvier, tonitruant et enfantin, Sylvia Roux, forte et fragile à la fois – elle donne à ce texte intense, puissant, fait de multiples rebondissements, une dimension psychologique, une profondeur bouleversante.

— Olivier Frégaville, L’œil d’Olivier