Quelque chose au côté gauche

Un hymne à la vie !

De Léon Tolstoï
Adapté par Hervé Falloux
Mis en scène par Séverine Vincent
Avec Hervé Falloux
Scénographie : Jean-Michel Adam
Lumières : Philippe Sazerat
Costume : Jean-Daniel Vuillermoz
Création son : Ladam

Vêtu de blanc, face au public, entouré de chaises bâchées par des tissus de neige. Hervé Falloux propose un seul en scène incandescent. Intense, comme la nouvelle de Tolstoï « La mort d’Ivan Ilitch », dont le spectacle est librement adapté. Paradoxale, cette vie d’Ivan Ilitch : plus il gravit les échelons de la magistrature avec plaisir et brio, plus son humanité se dissout ; plus il est important et respecté, plus sa vie s’enfonce dans la vacuité ; plus il pense vivre « comme il faut », plus il s’égare. Une chute idiote va contrecarrer ses rêves de pouvoir et de luxe. Grâce ou à cause d’une douleur au côté gauche, il commence un chemin initiatique tortueux, excessif, lumineux. Une humanité insoupçonnée finit par se révéler et donner sens à sa vie. La pensée de Tolstoï, est pleinement incarnée dans cet Ivan Ilitch de chair et de sang, terriblement slave, drôle, colérique, révolté. Sa parole, jamais moralisatrice, propose une voie loin de l’individualisme, de la consommation frénétique et de la quête du pouvoir. Un chemin que nous avons traité avec humour et drôlerie. Rien ne porte plus à rire que nos égarements et notre cécité.

Durée : 1h10
Genre : Théâtre - Seul(e) en scène

Horaires

Du 28 octobre au 27 novembre 2021


Tarifs

  • Plein Tarif : 28 € (29 € par notre site internet)
  • Tarif Réduit : 18 € (19 € par notre site internet)
    Attention le Tarif Réduit est ouvert aux chômeurs, + 65 ans, intermittent, Pass 17, Fidélité
  • Tarif Groupe / CE : 15 € (uniquement au 01 42 93 13 04 ou au guichet)
  • Tarif - 26 ans : 10 € (uniquement au 01 42 93 13 04 ou au guichet)

Affiche

Quelque chose au côté gauche - Affiche

Vidéos

Presse

A noter avant tout, l’extraordinaire prestation et performance du comédien Hervé Falloux, seul en scène, qui nous fait vivre, en première partie, avec un humour décapant, l’ascension de ce brillant magistrat, sûr de lui-même, bel homme tout de blanc vêtu qui est aussi séduisant que convainquant. (…)
Une magnifique prestation philosophique avec un poignant dénouement éthique dont on ne sort pas indemne. Le public, bouleversé, retenait son souffle au final, où fusaient les « bravos » devant tant d’efficacité authentique.

L’Humanité

Mis en scène par Séverine Vincent, Hervé Falloux signe l’adaptation de « La mort d’Ivan Ilitch » qu’il interprète avec malice.
Le juge Ivan Ilitch Golovine, nommé dans plusieurs villes de la Russie tsariste, au fur et à mesure de son avancée dans la carrière, est d’abord un homme heureux. (…)
Se questionnant sur le rôle et le pouvoir de la justice, le juge Golovine, de plus en plus malade, porte ainsi un regard acerbe sur sa vie passée, mais aussi présente, et sur ses proches, sans se départir de son humour, parfois grinçant.

Je n'ai qu'une vie

Une pièce sur le sens de la vie, une invitation à délaisser le superficiel pour l’essentiel, le paraître pour l’être, la seule chose qu’on laisse vraiment, c’est un souvenir dans l’esprit de ses proches, une vérité qu’on peut travailler, ou pas.
Dans le monde actuel où la forme l’emporte sur le sens, où l’image l’emporte sur les mots, où on peut dire les plus grosses énormités sans laisser d’autre trace que sa notoriété, Quelque Chose au Côté Gauche est une pièce nécessaire, parce que d’une actualité glaçante. Un spectacle à ne pas rater.
Un très beau texte, magistralement défendu par un acteur habité, un grand seul en scène, à découvrir au Studio Hébertot cet automne.

A Bride abattue

Ivan Ilitch juge sa vie laide et insipide, s'interroge : As-tu fait les bons choix ? C’est à l’orée de la mort que le sens de la vie lui est révélé. La vie d’Ivan Ilitch est comme celle de Tolstoï, bourrée de contradictions, d’élans opposés, d’écartèlements. Finalement c'est au spectateur que sa question va droit au cœur sur le fait que la vie ait ou non un sens.
La pièce se termine sur la confidence d'avoir le sentiment d’avoir vécu dans le faux. Je veux racheter ma vie, murmure-t-il dans une demande de pardon simple et belle. Il était logique que les bravos fusent dès le noir de fin, tant l’interprétation est bouleversante.
Le défi est pleinement relevé.

Avis Spectateurs

Les avis spectateurs ne sont pas ouverts pour le moment !

Biographies

Séverine Vincent
Hervé Falloux
Jean-Michel Adam
Jean-Daniel Vuillermoz
Philippe Sazerat
Ladam